Faire installer un monte escalier dans son salon : comment et à quel prix ?



Pour toute personne ayant des difficultés de mobilité et habitant un logement avec au moins un étage, il est recommandé d’installer un monte escalier car ce dispositif est idéal pour faciliter les déplacements d’un étage à l’autre et pour limiter les risques de chute. De plus il permet de conserver plus longtemps son autonomie.

 

Comment choisir son modèle de monte escalier

Il existe différents modèles de monte escalier pour répondre aux divers besoins. Ainsi vous pourrez choisir :

Le fauteuil élévateur

 

Ce système est composé d’un fauteuil pivotant, fixé sur des rails placés le long des marches. Il peut être installé sur un escalier droit ou un escalier tournant. L’ensemble est motorisé et comprend des batteries rechargeables. Il est équipé de télécommandes. Cette solution peut être choisie si votre escalier dispose d’une largeur suffisante, tout comme l’espace disponible en bas et en haut des marches. Mais également si la personne devant l’utiliser a un bon sens de l’équilibre et une bonne capacité à utiliser ses membres inférieurs et supérieurs.

 

La plateforme pour fauteuil roulant

 

Ce dispositif est idéal pour toutes les personnes se déplaçant en fauteuil roulant. La plateforme monte et descend verticalement d’un étage à l’ autre, puis se replie après utilisation.

Le mini ascenseur

 

Efficace et sécurisé, ce matériel fonctionne comme un véritable ascenseur avec une cabine fermée. Il est en général fabriqué sur mesure et ne dépasse pas plus d’1m² au sol. De plus il peut être aménagé avec une barre d’appui ou un strapontin.

Le coût d’un monte escalier

 

Le coût avec installation varie selon le système que vous choisirez. Pour un fauteuil élévateur sur un escalier droit, il faut compter environ 3.500 euros, alors que sur un escalier tournant, son prix peut s’échelonner entre 7.000 et 9.000 euros. Pour une plateforme, il faudra débourser 12.000 euros. Quant au mini ascenseur, son coût est d’ environ 15.000 euros.

 

Les aides financières

Plusieurs organismes peuvent vous aider pour l’achat et l’installation de votre monte escalier.

– L’ALGU peut participer aux frais d’installation si la personne possède une carte d’ invalidité,

L’ANAH propose une subvention entre 35 et 50% avec un plafond de 7.000 euros.

Pour une prise en charge au titre de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie(APA), vous pouvez vous renseigner auprès du Conseil général, du Conseil régional, de la MDPH, de la CNAV, de la Caisse d’Assurance maladie ou de la mutuelle.

De même des aides d’Etat sont également disponibles. A savoir :

– Le crédit d’impôt jusqu’à 25% des frais engagés avec un plafond dépendant de votre situation familiale,

– La TVA réduite à 5,5% si ces travaux d’aménagement sont réalisés dans un logement de plus de 2 ans, que vous soyez propriétaire ou locataire.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.